Jacqueline Trabuc

DSC00515

       » Jacqueline Trabuc sculpte, déchiffre mais jamais n’explicite.

Elle recueille de translucides reliques

qu’elle métamorphose en création qu’on ne connaissait pas

et qui disent à notre mémoire un chant très archaïque.

Dans la terre du souvenir, c’est l’oeuvre d’archéologue

du songe en quête de ses propres  vestiges »

l’Âme – mandorle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

contact : jacqueline.trabuc@free.fr

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s